Attention : si tu préfères écouter, la version audio se trouve au bas de la page.

Vitérev,

Vis tes rêves.

Que chacune de tes journées

soit appréciée unique & belle.

Comme si elle fut la première

Comme si elle était la dernière

de ton temps ici, là et maintenant.

Viterev

“Vitérev, n’aies pas honte !

Partage avec nous tes ambitions.” tente de le rassurer Madame Laurence.

Debout, immobile comme emprisonné dans la peur, le petit garçon se mure dans le silence.

Il a envie de crier à toute la classe qu’il veut conduire des gros camions, des hélico et même des camions de pompiers et de poubelle plus tard. Ce qu’il aime par dessus-tout ce sont les automobiles. Il les adore ! Lorsqu’elles roulent, il aime monter dedans. Souvent, il a le droit de monter sur les jambes des grands pour tourner le volant, appuyer sur le klaxon et toucher tous les boutons pour arranger la voiture. Vitérev adore aussi les avions qui décollent, les bateaux sur l’eau… le bruit et meme les traces qu’ils laissent dans le ciel ou dans l’eau. Il aiment démonter, construire, réparer et conduire les mêmes engins de transport qu’il collectionne comme jouets. Il est le docteur de tous ces merveilles à moteur.

Maman et papa sont très gentils. Ils jouent avec lui aux courses de voitures avant le diner et parfois meme avant d’aller au lit. C’est souvent Vitérev qui gagne mais c’est normal ! Il connait toutes les voitures par coeur et il est très très fort. C’est sa copine Sacha qui le dit.

Et récemment, il a reçu l’équipement de docteur avec la blouse et celle du mécanicien. C’est cela avoir une double spécialité. Alors il répare beaucoup. Et lorsqu’il ne trouve pas de quoi s’occuper, il s’assure que l’une de ces voitures ait bien une roue cassée. Aux grands maux, les grands remèdes !

Le petit garçon d’à peine 5 ans a les yeux collés au sol.

Il cherche encore. Il ne sait pas dire ce qu’il veut dire mais il sait qu’il doit parler. C’est l’exercice que la maitresse a dit de preparer. Mais là, c’est plus fort que lui. Il est déboussolé. Il se sent pris dans un tourbillon d’émotions. Il a peur qu’on lui enlève ses rêves ou qu’on s’en moque. Lui ne veut pas les partager. En tout cas, pas ceux qui touchent aux voitures. Mais mentir, ce n’est pas bien a dit maman.

Devant la maitresse et tous ces copains de classe,

il inspire et force ses yeux à rencontrer leurs visages patients. Un grand sourire à la bouche, les yeux pétillants, son énergie rassure ses amis. Vitérev est revenu à nous, ici, là et maintenant.

Alors je ne peux pas vous raconter mon plus grand rêve parce que c’est un secret. Mais aussi plus tard, je vais être “cuisinière”. Parce que moi j’adore faire la patisserie. Maman me raconte que petit, c’était moi qui faisait les gateaux le jeudi à la crèche. Elle a meme les photos.

C’est bizarre les maitresses avaient des masques sur le visage mais peut etre qu’on faisait les gateaux comme cela avant. Maintenant que je suis plus fort, je fais de la patisserie dans la cuisine de mamie, et chez ma tata.

Et toujours le jeudi après-midi mais maintenant c’est à la maison et j’apprends à ma petite soeur. Elle a 2 ans et dis donc elle aime mes gateaux ! Les quatre-quarts et les moelleux au chocolat c’est mes spécialités. Un jour j’ai fait des crèpes pour tonton et mes cousins. C’était drôle de jouer à faire sauter la crèpe dans la poêle mais moi j’aime pas son goût. Je mange le nutella tout seul c’est meilleur. 

J’aime beaucoup faire la cuisinière.

Et quand maman fait la vaisselle avec des gants jaunes à coté de moi, ca me calme. Je joue à côté d’elle en attendant de pouvoir laver des assiettes moi aussi bientôt.

Maman aussi elle m’a dit que le peintre “Sador Dali” souhaitait être cuisinière comme moi quand il était grand garçon. C’est le copain de ma maman Dali, elle l’aime beaucoup. On va voir ses dessins dans son musée. Lui, on ne le voit jamais mais un jour peut-être dans une autre vie a dit maman.  

Les peintures et les statues sont vachement belles meme un peu bizarres. Je me demande si elles sont bonnes à manger ou si elles sentent bon les gateaux !

Madame Laurence applaudit et la classe entière l’imitent.

Madame Léa qui est venue pour l’occasion jette aussi quelques fiers “bravo”. Ils volent heureux aux dessus des applaudissements et font rougir de contentement Vitérev. Il a réussi à faire l’exercice. Maintenant, il n’a plus peur de parler devant toute la classe et la maitresse !

“Nous te remercions Vitérev. Tes rêves rayonnent de possible.”

Si tu préfères écouter plutôt que de lire… voici l’audio. Enjoy !